LABEL

 

De temps à autre, selon l’actualité ou l’envie, il arrive que Hiéro Colmar se transforme en label et édite un disque.
C’est le cas des productions ci-dessous, fruits de rencontres, de résidences, d’opportunités ou d’archives dormant dans un grenier ou une cave mises en pleine lumière par nos petits soins.
Pour les oreilles pressé.es, rendez-vous sur la page Bandcamp regroupant à l’écoute ces productions :
https://distrohiero.bandcamp.com

MADAME LUCKERNIDDLE (double vinyle – 2015)

En 1998, les musiciens TOM CORA, ZEENA PARKINS, LUC EX et MICHAEL VATCHER se produisent en Alsace pour leur création musicale de la pièce Sainte Jeanne des abattoirs de Bertold Brecht.
A cette occasion, la Fédération Hiéro Colmar construit l’événement Après les abattoirs et propose aux musiciens de jouer leurs compositions hors de toute mise en scène.
Ainsi en découle un concert unique et exceptionnel MADAME LUCKERNIDDLE à l’Atelier du Rhin de Colmar en ouverture d’une carte blanche musique et cinéma à Tom Cora.
Tom Cora décèdera quelques mois plus tard, à l’âge de 44 ans.
Près de 15 ans après sa disparition, la Fédération Hiéro Colmar rend hommage à Tom Cora, artiste essentiel et inoubliable de la scène musicale, en éditant l’enregistrement de ce concert inédit en double vinyle et en le rendant disponible sous forme de fichier numérique complété par les improvisations réalisées sur film lors de la soirée du 1er février 1998.

LP01 – FACE A : 21’19
LP01 – FACE B : 23’14
LP02 – FACE A : 19’19
LP02 – FACE B : 22’24

Enregistré le 26 janvier 1998 à la Manufacture de Colmar
Musiciens : Tom Cora, Zeena Parkins, Luc Ex, Michael Vatcher
Prise de son : Hervé Meister
Edition et mastering : Aigle Noir
Conception graphique : Pierre Emm
Coordination du projet : Julie Goulon et Jean-Damien Collin
Label : Les Phonogrammes de la Langue de Chat par la Fédération Hiéro Colmar
Mécénat : Fonds d’Art Mobile et Pierre Emm
Double vinyle gatefold 180 grammes
Tirage limité à 500 exemplaires.

HERZFELD ORCHESTRA (CD – 2010)

En 2010, Hiéro Colmar s’associe avec le CRMA de Colmar et 8 musiciens du label Herzfeld afin que ces derniers partent à la rencontre des élèves des Conservatoires de musique de Colmar, de Mulhouse ainsi que de la Jazz & Rock Schule. Ainsi naît le Herzfeld Orchestra qui compose des pièces originales et réalise les arrangements en lien avec les enseignants pendant des mois. Ce sont près de 30 musiciens membres des 3 écoles de musique qui participent à ce projet dont le succès donnera lieu à 3 concerts dans les 3 villes des différents écoles au Grillen de Colmar, au Noumatrouff de Mulhouse et au Café Atlantik de Freiburg.
En résulte un objet lui aussi unique : cet album de 7 titres tiré à 500 exemplaires distribué gratuitement.

1/ Roméo & Sarah et l’ensemble de flûtes à bec du Conservatoire de Colmar – Broad daylight – 2’56 »
2/ Stephan Nieser et les élèves de la Jazz & Rock Schule de Freiburg – I wish I was blind – 3’53 »
3/ Eric Bentz et Kathy Faller & The Alsace 68 – Stadium venice – 11’34 »
4/ Renz et l’ensemble de flûtes à bec du Conservatoire de Colmar – Pancakes – 5’42 »
5/ Franck Marxer et les élèves de la Jazz & Rock Schule de Freiburg – The golden way – 3’48 »
6/ Lauter et Kathy Faller & The Alsace 68 – Freedom is terror – 8’58 »
7/ Jacques Speyser et les élèves de la Jazz & Rock Schule de Freiburg – Play by ear – 1’11 »

KEVEN SWIFT WIDRIG (CD – 2005)

C’est peut-être l’une des plus belles histoires artistiques et musicales de ce début de siècle à Colmar. Mais deviendra-t-elle un jour légende? Elle en a tout pour.
Keven Swift Widrig est né à Tofino au Canada en 1958 et grandit en Nouvelle-Ecosse. Il n’est autre que le descendant de Jonathan Swift, auteur des Voyages de Gulliver. Plutôt solitaire, il s’isole très vite dans l’écriture et va faire une rencontre déterminante à l’âge de 15 ans, celle de Tomi Ungerer, qui va lui faire découvrir la folk de Bob Dylan et Léonard Cohen, entre autres. On est alors bien loin de son bagage classique et de ses amis homards et chanterelles. A 18 ans, Keven décide donc de quitter le Canada et de partir pour l’Europe avec pour seuls bagages une guitare et une machine à écrire : le bruit cours alors que Léonard Cohen réside en Grèce, Keven part alors à la recherche de son maître. Il ne le trouvera jamais.
De retour au Canada, il retourne chez les indiens Kaska et travaille parfois pour son grand père, Keven a 21 ans et c’est à la winchester qu’il tue son premier grizzli. Sa mère envoie alors une femme d’origine allemande à sa recherche dans la forêt canadienne. Quelques mois plus tard, il s’installe en Allemagne avec cette demoiselle.
Lassés de la vie outre Rhin, ils rejoindront ensuite une ferme de la forêt vosgienne. Toujours équipé de sa machine à écrire, de sa guitare mais aussi de la hache de son grand père, il abat alors nombre de sapins et fait six enfants.
À 33 ans, Keven est interné de force dans un hopital psychiatrique. À sa sortie il quitte femme et enfants pour s’installer à Colmar. C’est finalement pendant cet exil, dans l’ancienne échoppe place St Joseph, que Keven décide de finaliser l’écriture de son premier album. Durant trois ans, il travaille avec son fils Félix pour arranger et enregistrer 14 chansons.
Poète maudit, vivant de l’air du temps Keven Swift Widrig possède aujourd’hui son trésor : le master de  » The Colour of the Little Red Schoolhouse « , album merveilleux qui trouvera à coup sûr un jour sa place sur les platines du monde entier.

1/ Doctor lay me down – 2’56 »
2/ Letter from you – 3’20 »
3/ Everyone’s working for the devil – 4’10 »
4/ Come on honey, pin the tail on the donkey – 2’52 »
5/ The taming of the tongue – 2’53 »
6/ Hurrying her – 3’08 »
7/ Bicycle – 2’04 »
8/The scarecrow – 2’59 »
9/ Don’t cross your legs in church – 2’19 »
10/ Yellow is the colour of the fishing boat Harbour – 2’29 »
11/ Girls of the south – 2’07 »
12/ Poppies are her favorite flower – 3’58 »
13/ Destiny – 3’15 »
14/ Time to go and milk the church – 3’29 »

THE COLMAR TAPES (livre disque laser – 2004)

« Ça pourrait être les Basement Tapes, on y sent cette urgence, ce dénuement imposé, cette fièvre et ferveur qui s’emparent des hommes. On y sent aussi l’ombre de Dylan, sur Fifty Years in Vegas ou Watch, notamment. Mais c’est à Colmar que s’est enregistré, autour de Herman Düne (en résidence pendant deux semaines en 2004), cet album-atelier. Un club de rencontres et de dialogues où Herman Düne a invité d’autres hobos lo-fi rencontrés, de Brooklyn à Paris, lors de ses infatigables tournées.
Un verre de vin d’Alsace et une amitié solide, née sur la route, ont fait le reste : un magnéto 4-pistes, dans cette salle de Colmar, consigne les échanges musicaux, enregistre les accidents, les retrouvailles (un vibrant duo entre Red et André Herman Düne). Et ces chansons ressemblent furieusement aux belles illustrations de Vincent Vanoli dans le livret : griffonnées en noir et blanc, dans lœurgence et l’euphorie, joyeuses, béates même, habitées, grouillantes de vie.
Outre les hôtes sur une poignée de titres, toujours sidérants de sérénité quand ils jouent ainsi à l’arrache, c’est Jack Lesser Lewis (frère du gourou antifolk Jeffrey Lewis et, ici, idéal en Pavement nonchalant), l’écriture solennelle de Spide ou le folk en cristal de Prewar Yardsale & Clémence Freishard qui impressionnent sur ce petit manifeste où la fidélité en amitié s’est enregistrée en basse-fidélité. Ce n’est certainement pas ça qui va arrêter les bonnes vibrations. » (Les Inrocks, 27/10/2006, 01H01)

1/ David Ivar Herman Düne – Your priorities – 3’39 »
2/ Prewar Yardsale – From a british EP 1995 – 3’50 »
3/ Turner Cody – Watch – 1’52 »
4/ Lesser Lewis – She was in the room – 4’23 »
5/ Red & André Herman Düne – No matter whatthe middle men say – 4’01 »
6/ André Herman Düne  – New Bethleem – 4’01 »
7/ Prewar Yardsale & Clémence Freishard – The life of my party – 3’25 »
8/ André Herman Düne – Best Seller – 3’05 »
9/ Milche Grand – Grand Chimney – 2’11 »
10/ David Ivar Herman Düne – Baby bury me now – 3’42 »
11/ Turner Cody – Fifty years in Vegas
12/ Lesser Lewis – Graffiti artist – 3’37 »
13/ Turner Cody – You came to me in the morning – 2’36 »
14/ Spide – Sorry Little Red – 3’38 »
15/ World’s Dirtiest Sport – Yonaguni – 4’40 »
16/ Milche Grand – Instrumental Theme I – 1’38 »

KAT ONOMA « Hors Série » (CD – 1994)

Titres enregistrés lors des concerts des 2 et 3 décembre 1994 à Colmar
Sonorisation : Philippe Cabon
Enregistrement et mixage : Joël Theux

1/ The shape on the ground – 4’00 »
2/ Meow, meow – 2’48 »
3/ Cheval-Mouvement – 4’54 »
4/ The Trap – 3’33 »
5/ B. The K. – 7’08 »
6/ Riverrun – 5’02 »
7/ The radio – 2’52 »
8/ Missing shadow blues – 8’06 »
9/ The poplars – 3’04 »
10/ The passenger – 4’56 »
11/ Les enfants – 0’53 »
12/ Private eye, La chambre – 4’05 »