JEUDI 8 SEPTEMBRE 2022

Le Grillen

Ouverture des portes à 20H30

Jour(s)

:

Heure(s)

:

Minute(s)

:

Seconde(s)

Le Grillen
19 rue des Jardins
68000 Colmar

 

BRYAN’S MAGIC TEARS (shoegaze psyché-pop / Paris)
+ RAY JANE (pop / FRA)

Le quintet acidulé le plus shlag de la capitale française signé chez Born Bad Records débarque à Colmar !
Vous vous souvenez de ces groupes américains bouffés par les mites signés sur des labels injoignables du Midwest qui balançaient, au milieu des années 1990, des refrains à faire pâlir les Smashing Pumpkins avec le son le plus pourri de l’histoire de l’électricité ? Non, peut-être pas. Eh bien sachez que BRYAN’S MAGIC TEARS aurait très bien pu être l’un d’entre eux. Ce projet, lancé il y a 4 ans par Benjamin Dupont (Dame Blanche) et dans lequel on croise des membres et ex-membres de La Secte Du Futur et Marietta, a en effet tout pour occuper ce créneau, plus tellement usité ces temps-ci, d’ailleurs : mélodies toxiques, guitares alternant fouet et caresse, son fantômatique et nom alambiqué faisant référence à un obscur dealer d’acide parisien. Si on pense aux 90’s lorsqu’on écoute Bryan’s Magic Tears, ce n’est pas à cause du son – pour le coup, très proche de celui de leurs compagnons de tournée, Le Villejuif Underground et Jessica93 – mais d’un état d’esprit propre à l’époque et à un moment précis de l’adolescence. Cet état d’esprit on le retrouve pur, intact, limpide, sans pose ni cynisme, et au service de titres insensés, véritables hits brumeux forgés dans un feu triomphant, qui ont fait de leur premier album, paru fin 2016 sur XVIII Records, un des plus beaux disques issus de la scène indépendant française saison 2010-2020.
(Lelo Jimmy Batista)

Comme l’a titré Gonzaï, entre Christophe, Laurent Voulzy et Jean-Louis Murat, il y a RAY JANE. Ecouter Ray Jane, c’est contempler les paysages mystérieux qui décorent la couverture d’un vieux roman de science-fiction ; on a envie de découvrir ce monde improbable et coloré, mais on n’ignore pas que l’on va s’y perdre et disparaître dans des forêts aussi belles que dangereuses. C’est nostalgique et optimiste à la fois. Ray Jane nous promets des futurs radieux sur des mondes nouveaux, et c’est volontiers que l’on plonge dans l’espace, accompagné de mélodies subaquatiques.
Soudain, le rythme se fait plus saccadé, dynamisé. Une légère brise vous caresse, puis le vent vous emporte et c’est une tempête d’eurodance qui s’abat sur vous. Mais, même lorsque les synthés emplissent l’espace, la voix de Ray Jane est toujours là, familière et rassurante comme une bouée au milieu de l’orage.
Avec “Lépidoptère” sorti sur le label “Gone With The Weed”, Ray Jane crée la confusion. Douce balade de fin de soirée, elle oscille entre une tristesse ultramoderne et le plaisir d’un envol insouciant sous un lever de soleil prometteur.
Si tu recherches dans l’espace la beauté et les sentiments, tu n’es pas sur la bonne planète bien évidemment, mais tu peux trouver tout cela, au côté de Ray Jane. Bien évidemment.
(Cédric Esturillo)

♦ TARIFS ♦
15€ soir
12€ prévente
10€ membre*
6€ Carte Culture*
* sur présentation d’un justificatif en caisse du soir